Carrières > Témoignages

Témoignages

Témoignages Grands Anciens DJCE Rennes

 

 

• François Gadel (DJCE 1978), Directeur fiscal LVMH

• Quel souvenir gardez-vous du DJCE de Rennes ?

Je garde un excellent souvenir, à la fois par les liens créés entre les étudiants, les contacts avec l'ensemble des enseignants et intervenants,  mais aussi le sentiment d'appartenance à une sorte de « club ».... ne serait-ce que par les séances du samedi  où la Faculté de Droit nous paraissait bien vide...

 

• Que vous a apporté le DJCE de Rennes dans votre parcours professionnel ? 

Le DJCE de Rennes m'a permis d'avoir une reconnaissance immédiate par les professionnels de cette « compétence », certes limitée , mais très concrète, acquise auprès des intervenant extérieurs au cours de cette année. Ensuite et surtout, une ouverture d'esprit sur l'ensemble des questions que se posent l'entreprise, son management  et son actionnariat, à travers les prismes juridiques, fiscaux, comptables et financiers.

 

• Quel regard portez-vous sur les étudiants issus du DJCE de Rennes ? 

Un regard amical bien sûr, mais surtout l'assurance que les souvenirs et l' intérêt que je peux avoir de mon propre passage au DJCE de Rennes seront partagés par les nouvelles promotions.

 

• Comment voyez-vous l’avenir du DJCE de Rennes ? 

« A long life » avec deux  souhaits, l'un sur l'internationalisation, lot commun de nos métiers, afin qu'elle soit encore développée durant ce cursus,  l'autre sur le croisement entre le droit et le chiffre, qui doit rester une marque de fabrique des juristes d'entreprise issus du DJCE de Rennes.

 
 
 
 

• Bertrand Montembault (DJCE 1992), Avocat associé Herbert Smith

• Quel souvenir gardez-vous du DJCE de Rennes ?

Hormis les bons moments qui me valent de solides amitiés auxquelles je suis très attaché, celui d'une année quelque peu mouvementée puisque ma promotion a connu la fusion des conseils juridiques et des avocats... Ce rapprochement a imposé, vous l'imaginez, un certain nombre d'ajustements dont la mise en oeuvre n'a pas toujours été aisée ! Vingt ans plus tard, l'intégration des conseils juridiques dans le barreau d'affaires m'apparaît comme un grand succès qui a, je crois, profondément marqué la formation du DJCE. D'autres défis, non moins faciles à relever, attendent notre profession : renforcement au niveau national et européen, rapprochement avec les juristes d'entreprises, etc.

 

• Que vous a apporté le DJCE de Rennes dans votre parcours professionnel ?

D'abord, je dois à cette formation la carrière qui est la mienne : sans le contact quasi quotidien avec les professionnels intervenant au DJCE, je n'aurais pas eu l'opportunité d'accomplir mon service national dans le cadre d'un cabinet international implanté en Afrique et d’acquérir l'expertise sur la base de laquelle j'ai pu ensuite construire ce parcours professionnel qui continue de me passionner tant. Mais peut-être aussi et surtout, par rapport aux quatre premières année de formation à la faculté - si essentielles pour la formation de tout bon juriste - une conception transversale, j'allais presque dire « décomplexée » du droit - fruit de l'enseignement de mon professeur et maître Jean Paillusseau auquel vous me permettrez d'exprimer ici ma profonde gratitude -, qui m'a permis d'appréhender des domaines du droit qui ne sont pas nécessairement (ou n'étaient pas) enseignés à la faculté et constituent le coeur de ma pratique : droit de l'énergie et des ressources naturelles, droit des investissements, droit douanier et des changes, droits africains.  

 

• Quel regard portez-vous sur les étudiants issus du DJCE de Rennes ?

Ce sont souvent d'excellents juristes polyvalents qui savent sortir hors des sentiers battus - qui savent raisonner « out of the box » comme disent les Anglais - c'est-à-dire pour moi, ne pas se laisser enfermer dans une approche technicienne du droit pour trouver des solutions innovantes. Les étudiants qui sont issus du DJCE de Rennes ont aussi souvent une qualité rare et essentielle à mes yeux pour être un bon juriste : l'humilité.  

 

• Comment voyez-vous l’avenir du DJCE de Rennes ?

Capitaliser sur le formidable modèle que constitue le DJCE, en restant fidèle à ce qui fait l'originalité de l'Ecole commercialiste de Rennes, tout en renforçant encore et toujours l'ouverture sur le monde, voilà qui assurera à cette formation, je n'en doute pas, un avenir à la hauteur de ses ambitions que j'imagine plus grandes que jamais.

 

 

 

• Xavier Durand (DJCE 1994), Directeur fiscal Groupe Sodexo

• Quel souvenir gardez-vous du DJCE de Rennes ?

Un excellent souvenir. Enfin une formation pratique après ces nombreuses années de droit certes indispensables mais qui semblaient parfois éloignées d’une réalité de terrain vers laquelle nous nous rapprochions tous sûrement.

Un enseignement pluridisciplinaire fourni, des intervenants variés, un rythme soutenu, autant de facteurs marquant très positivement mon parcours universitaire.

 

• Que vous a apporté le DJCE de Rennes dans votre parcours professionnel ?

Tant de choses… Une vision globale du droit grâce aux nombreuses matières enseignées. Une connaissance de l’entreprise, animal complexe s’il en est, de son rôle, de son mode de fonctionnement, de ses besoins... et de ce qu’elle peut mais surtout doit attendre d’un professionnel du droit. En un mot : l’envie d’aller plus loin avec un bon bagage pour accompagner l’entreprise.

 

• Quel regard portez-vous sur les étudiants issus du DJCE de Rennes ?

Sans aucun doute un regard bienveillant et fraternel… Le DJCE est une marque. Son enseignement spécifique, son accès, ses matières, son orientation résolument pratique vers l’entreprise sont autant d’éléments qui permettent de considérer que les étudiants qui ont choisi cette voie bénéficieront d’un « facteur de différentiation concurrentiel » pour reprendre l’une des expressions du Professeur Paillusseau.

Ces étudiants sont généralement d’un niveau excellent, mais aussi plus ouverts et préparés au monde de l’entreprise qu’ils conseilleront de l’intérieur ou de l’extérieur.

 

• Comment voyez-vous l’avenir du DJCE de Rennes ?

Radieux. L’âme de cette formation d’excellence perdure avec l’apport successif des professeurs Briand-Mélédo et Gaudemet. Le DJCE doit demeurer centré sur l’entreprise. Vous pensez sans doute que je me répète, mais l’entreprise est au cœur de cette formation et doit le rester. La dimension internationale et financière a en outre été prise en compte afin de relever les défis auxquels le DJCE est confronté : ne pas s’enfermer dans une matière mais se servir du droit comme d’un formidable levier de création de valeur pour les entreprises.

 

 

 

• Thibaut Caharel (DJCE 1997), Avocat associé PDGB

• Quel souvenir gardez-vous du DJCE de Rennes ?

Excellent… tant par la qualité des intervenants que par l’ambiance qui y régnait.

 

• Que vous a apporté le DJCE de Rennes dans votre parcours professionnel ?

Une ouverture importante sur le monde des entreprises par le prisme du droit des sociétés, du droit fiscal et du droit social, mais également de la comptabilité.

 

• Quel regard portez-vous sur les étudiants issus du DJCE de Rennes ?

Un regard mêlé de bienveillance et d’exigence !
 

• Comment voyez-vous l’avenir du DJCE de Rennes ?

Au-delà du DJCE de Rennes, c’est sans doute sur l’avenir du DJCE en général qu’il convient de s’arrêter.

Il subit en effet aujourd’hui une concurrence plus importante qu’auparavant de la part des écoles de commerce et des écoles de droit (Sciences-Po Paris et Normale Sup notamment). En outre, les étudiants diplômés d’un barreau français et d’un barreau étranger sont plus nombreux aujourd’hui qu’il n’y a ne serait-ce que dix ans. En conséquence, je n’ai pas d’inquiétude particulière sur l’avenir du DJCE – et du DJCE de Rennes en particulier –, dès lors qu’il conservera ses qualités propres et qu’il renforcera à la fois le volume de ses enseignements et interventions dispensées en anglais et ses liens avec des LLM.

 

 

 

• Aude Rapin (DJCE 2011), Major du certificat de Droit fiscal de Montpellier

• Quel souvenir gardez-vous du DJCE de Rennes ?

Je garde un très bon souvenir de cette année passée au DJCE de Rennes. Ce fut une année intense et très enrichissante tant d’un point de vue professionnel que personnel et qui permet aussi d’apprendre beaucoup sur soi-même. C’est également une année d’échange et de rencontres très intéressantes.

Le DJCE de Rennes apporte une formation de très grande qualité.

 

• Que vous a apporté le DJCE de Rennes dans votre parcours professionnel ?

L’année de DJCE a été et restera une étape essentielle dans mon début de parcours professionnel : elle permet de faire l’intermédiaire entre le cursus universitaire et l’entrée dans le monde professionnel. C’est une année qui m’a également permis de choisir la spécialité et la carrière auxquelles je souhaitais me destiner, et ce, grâce à la diversité des enseignements dispensés et aux nombreux professionnels rencontrés au cours de l’année.

C’est le moment où l’on découvre réellement les matières du droit des affaires, étudiées pour la plupart en troisième ou quatrième année, mais cette fois sous leur angle pratique.

 

• Quel regard portez-vous sur les étudiants issus du DJCE de Rennes ?

Les étudiants issus du DJCE connaissent une insertion très rapide dans le monde du travail quelle que soit la voie choisie (avocat, juriste d’entreprise). Un des véritables atouts du DJCE de Rennes est son ancienneté. Depuis 40 ans, il a formé et forme toujours des professionnels reconnus. Cette ancienneté constitue un excellent réseau pour les nouveaux diplômés et permet aussi cette entrée rapide dans la vie professionnelle.

Ce diplôme permet aux étudiants d’acquérir, outre des connaissances techniques pointues, des compétences nécessaires exigées dans le monde professionnel : apprendre à travailler en équipe, savoir se comporter comme des professionnels… Cela permet une insertion plus facile dans le monde professionnel en étant opérationnel dès le début.

 

• Comment voyez-vous l’avenir du DJCE de Rennes ?

C’est un diplôme qui a toujours été en perpétuelle évolution afin de s’adapter à la demande des professionnels et ce sera toujours le cas selon moi à l’avenir.

Le DJCE de Rennes bénéficie actuellement d’une forte notoriété qui je pense va encore se renforcer, et ce, notamment par la mise en place d’une politique de communication du diplôme qui s’est accrue ces dernières années au travers de divers partenariats et d’utilisation de tous les moyens de communication actuels permettant de faire connaître encore mieux le diplôme.

 

 

 

• Florent Barbu (DJCE 2011), Major du certificat de Droit économique de Montpellier

• Quel souvenir gardez-vous du DJCE de Rennes ?

Je garde du DJCE de Rennes le souvenir d'une formation exigeante et stimulante, dans laquelle la vie de la promotion joue un rôle essentiel dans l'épanouissement et la réussite des étudiants.

 

• Que vous a apporté le DJCE de Rennes dans votre parcours professionnel ?

Le DJCE de Rennes m'a permis d'acquérir de solides connaissances et une vision du droit des affaires susceptibles d'être appréciées aussi bien par des cabinets d'avocats que par des directions juridiques d'entreprises.

A mon sens, le DJCE de Rennes réussit le défi de former des étudiants prêts à entrer sur le marché du travail, tout en évitant une sur-spécialisation dans le choix des domaines d'étude. 

La formation du DJCE de Rennes offre enfin à chaque étudiant de s'investir et de s'épanouir dans un projet qui lui tient à coeur, et qui valorisera son profil et son expérience.

 

• Quel regard portez-vous sur les étudiants issus du DJCE de Rennes ?

La force du DJCE en général, et de celui de Rennes en particulier, est incontestablement l'ancienneté et l'efficacité de son réseau d'anciens.

Les étudiants du DJCE de Rennes partagent le même état d'esprit et sont animés par une conception du droit des affaires et de l'entreprise qui se transmet depuis plus de quarante ans.

Surtout, les rencontres effectuées au sein du DJCE de Rennes sont de celles qui comptent, et j'aurai toujours plaisir à retrouver celles et ceux qui ont partagé cette année avec moi.

 

• Comment voyez-vous l’avenir du DJCE de Rennes ?

L'avenir du DJCE de Rennes est incontestablement prometteur, même si la concurrence devient plus aigue en matière de formation juridique. Le DJCE de Rennes pourra compter sur son ancienneté et son dynamisme pour rester une formation juridique de premier plan. Une ouverture plus accentuée vers l'international lui permettra d'étendre son rayonnement et ainsi de proposer une offre encore plus attractive aux candidats DJCéistes.

 

 

 

• Océane Dubois (DJCE 2011), Lauréate du Grand prix de l’Association françaises des juristes d’entreprise

• Quel souvenir gardez-vous du DJCE de Rennes ?

Un merveilleux souvenir. Au-delà de la qualité de la formation, je retiens surtout une formidable aventure humaine grâce à de nombreuses rencontres. Et, reprenant le mot de notre président de promotion, je peux dire qu’à l’issue de cette année, il nous reste de vrais amis, de ceux que l’on appelle « camarades de promotion » et qui le restent pour toute une vie.

 

• Que vous a apporté le DJCE de Rennes dans votre parcours professionnel ?

Dans un premier temps, le DJCE a permis de confirmer mon projet professionnel qui était celui d’être juriste d’entreprise. Durant l’année, nombreux sont les intervenants qui partagent leurs expériences en cabinet d’avocats et en entreprises, permettant ainsi aux étudiants d’avoir une vision au plus proche de la vie professionnelle. En ce qui me concerne, ce sont ces intervenants qui m’ont donné envie de travailler en entreprise.

Dans un second temps, le DJCE m’a permis de réaliser mon projet professionnel. Le réseau professionnel du DJCE de Rennes, composé à la fois d’anciens étudiants et d’intervenants, participe de la renommée du diplôme.

 

• Quel regard portez-vous sur les étudiants issus du DJCE de Rennes ?

Un regard fraternel. Je sais pouvoir trouver encouragements et conseils auprès des étudiants diplômés qui m’ont précédé,  tout comme les étudiants des années à avenir pourront compter sur moi. Anciens et nouveaux du DJCE de Rennes, nous formons en quelque sorte une grande famille !

 

• Comment voyez-vous l’avenir du DJCE de Rennes ?

Fondateur du diplôme aux côtés des DJCE d’Aix-en-provence et de Montpellier, le DJCE de Rennes a su construire sa réputation. Durant ces 40 dernières années, le DJCE de Rennes a su évoluer pour s’adapter aux réalités professionnelles et ce toujours dans l’intérêt des étudiants. Ainsi, je suis convaincue de l’avenir très prometteur et plein de surprises du DJCE de Rennes.